13.03 2020
Photo L'Histoire du cinéma français

L'Histoire du cinéma français

La France a une grande place dans le domaine de cinéma dans le monde entier. Certaines des œuvres cinématographiques françaises sont très connues et célèbres en internationale. Mais quand est-ce que ça a commencé ?

Voici l'histoire du début du cinéma français

Tout commence avec les frères lumières

Le 28 décembre 1895, les frères lumières ont projeté pour la première dix de leurs réalisations. C'était la première fois qu'il y a une projection publique et payante dans le sous-sol du Grand Café, boulevard des capucines à paris. Cette date marque le début de la cinématographie en France. En 1897, Georges Méliès a fait construire un studio.

Il y a tourné près de six cents à huit cent films. Il a utilisé des décors peints, une caméra en plein air ainsi que des pellicules coloriées. Le cinéma est entré dans l'ère de l'industrie et de capitalisme en 1905 avec Charles Pathé. Max Linder, la première vedette mondiale du cinéma, était engagé justement par Pathé. S'ensuivit ensuite l'engagement de Louis Feuillade, le plus talentueux cinéaste français en 1914.

L'âge classique et les années 50

Le progrès a apporté la promotion des nouveaux métiers comme les ingénieurs de son, dialoguiste, scénariste et musiciens. Les acteurs également se sont multipliés en apportant de nouvelles voix et de nouveaux visages. En 1936, lors de la victoire du Front populaire, le cinéma était tourné en studio et les décorateurs ainsi que les diagolistes ont commencé à jouer un rôle important.

Malgré la censure militaire sur certains films, d'autres ont continué. Dès le lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il y avait une période de libération dans le monde du cinéma. Cependant, elle n'a pas apporté un grand renouveau, car le cinéma est resté dans un réalisme poétique.

Les années 60 aux années 90

Dès les années 60, la cinématographie a été dominée par la nouvelle vague. Les données techniques et économiques du cinéma se sont modifiées. La chronologie politique de 1968 a amené les cinéastes à réfléchir sur leur pratique. En 1983, le dernier film de François Truffaut est la fin d'une période de coexistence pacifique et enrichissante de cinéma. Il a été plus populaire et plus ouvert à la nouveauté.

L'entrée du gouvernement Fabius et son refus de sortir le SME ont beaucoup marqué le monde du cinéma. Il a même entrainé la perte de l'idéologie. C'est le libéralisme qui a pris le dessus surtout après la chute du mur de Berlin et l'éclatement de l'URSS. Le premier long métrage est réalisé par Arnaud Desplechin en 1992. Il a également relevé plusieurs acteurs et scénaristes.

Les années 2000

Les années 2000 ont été marquées par l'apparition du numérique et de l'internet. La politique culturelle a alors permis la coexistence des auteurs anciens et nouveaux. La libération et la technologie ont apporté une grande innovation dans le monde de cinéma pour en devenir des chefs-d'œuvre facilement accessibles.

En 2011, moins d'un tiers de long métrage français sont les seuls encore tournés sur pellicules. Les restes se sont tournés vers la numérique. Mais cette nouveauté a apporté une grande amélioration dans le monde du cinéma que ce soit au niveau de la qualité d'image, des acteurs ou des mises en scène.