23.03 2020
Photo Les plus grands succès du théâtre francophone

Les plus grands succès du théâtre francophone

Si certaines pièces de théâtre continuent encore d'être jouées et rejouées sur la planche depuis leur publication, d'autres ont rejoint plus rapidement les oubliettes. Dans cet article, nous allons vous faire un résumé des 3 pièces qui ont eu le plus de succès dans le théâtre francophone.

Les 3 plus grands succès du théâtre francophone

Cyrano de Bergerac, pièce d'Edmond Rostand (1897)

Il existe 3 archétypes issus de l'univers littéraire, mais qui sont utilisés même dans le langage courant : Don Juan de Tirso de Molina, Don Quichotte de Miguel de Cervantes et Cyrano d'Edmond Rostand. C'est pour confirmer de la place de premier choix détenue par la pièce mettant en avant ce personnage dans le monde du théâtre.

Celle-ci dispose, par ailleurs, d'une part historiquement vérifiable sachant que pour la création de ce personnage au nez trop grand pour réussir à séduire sa cousine, mais ayant un talent hors de commun de romancier, Edmond Rostand a dû se référer à un écrivain libertin du VIIe Siècle ayant la même appellation.

À chaque représentation, il est difficile pour le public de ne pas avoir de la compassion pour le personnage principal au moment où celui-ci apprend de la bouche de sa convoitise son attachement un soldat portant le nom de ;Christian.

Antigone de Jean Anouilh, version réactualisée d'une pièce antique éponyme (1944)

Le nom suffit déjà pour affirmer que cette pièce est inspirée de la tragédie éponyme phare de Sophocle. Cependant, elle ne manque pas de différences permettant à l'écrivain français de faire une rupture avec cette œuvre antique. Cette rupture se faisait pourtant avec l'intégration d'un certain nombre d'éléments issus d'autre tragédie du même dramaturge phare de la Grèce antique : Œdipe Roi. La pièce raconte l'histoire Antigone, fille d'Œdipe et Jocaste, qui étaient sur le trône de Thèbes.

Après le décès par suicide de sa mère et l'exil de son père, ses deux frères Eteocole et Polynice trouvèrent également la mort en se bataillant entre eux pour la succession à la tête de la belle cité. Leur oncle par leur mère Créon, et aussi futur beau-père d'Antigone par Hémon héritait ainsi du trône et envenimait sa relation avec la princesse en décidant de priver Polynice de sépulture.

Dom Juan, œuvre phare de Molière (1665)

C'est l'œuvre qui a permis le plus à Molière de s'affirmer comme un grand écrivain de théâtre. Dom Juan a comme personnage central un seigneur du même nom qui passe une bonne partie de son temps à courtiser toutes les belles filles qu'il croise. Ce qui avait provoqué la colère de sa femme Done Elvire qui se rendit compte de sa manipulation par l'homme qui partage sa couche dès l'officialisation de leur union.

Celle-ci n'a pas manqué d'aviser ses deux frères de la situation, mais heureusement pour le séducteur invétéré, l'un d'entre eux fait partie d'une troupe qu'il sauvait au cours d'une embuscade. Le " coureur des remparts " n'a eu toutefois qu'un répit passager, car le proche d'un Seigneur qu'il a tué durant un duel a décidé de régler ses comptes dans le dernier acte de la pièce.